Où en sommes nous ?

2010 : définition du projet et identification de la zone

Plusieurs zones de développement sont alors possibles : avec l’aide d’EPV (voir nos partenaires), nous faisons un pré-diagnostic pour développer le parc sur la zone la plus propice.
Nous contactons les élus locaux pour leur présenter notre projet et les associer à notre démarche.
Nous réalisons les premières réunions sur le territoire de la Roche aux Fées pour communiquer sur le projet et mobiliser d’autres citoyens.

Les différents interlocuteurs accueillent favorablement notre projet
et soutiennent notre initiative.

2011 : gestion du foncier

Nous réalisons des rencontres individuelles et collectives avec les propriétaires pour présenter le projet.
Nous contractualisons des accords fonciers, nécessaires à l’implantation d’un parc éolien.

Nous créons la SAS FEEOLE, comme support économique du projet.

2012 : mobilisation citoyenne et conclusion d’un partenariat technique

Pour rassembler les fonds nécessaires à la réalisation des études techniques, nous organisons localement des réunions afin d’expliquer notre démarche et les modalités d’investissements dans Féeole :

  • Pour les personnes qui souhaitaient apporter une participation modeste, les CIGALES (Club d’Investissement pour la Gestion Alternatives et Locale de l’Epargne Solidaire) étaient un moyen simple d’investir dans notre projet.
  • Pour les autres, il était possible d’intégrer Féeole en apportant une somme plus importante.

Lors de « la Fête de l’éolien citoyen » nous avons rassemblé tous nos sympathisants pour formaliser les avancées du projet avec notre partenaire technique P&T Technologies.

Notre volonté de concertation avec tous les acteurs locaux
s’est concrétisée lors de la mobilisation citoyenne.

Cela nous a permis de rassembler les sommes nécessaires au développement du projet éolien jusqu’à la demande préalable de permis de construire.

Depuis 2013 : les études

Nous avons lancé la réalisation des études nécessaires au dépôt du permis de construire ainsi que les études sur le productible (capacité de production électrique du site).

En 2014 : la pose du mât de mesure

En septembre 2014, un mât de mesure de 84m a été installé sur le site (voir ici) afin de mesurer le potentiel éolien pendant une année pleine.

Ce fut l’occasion d’une belle fête !

En 2015 : la finalisation des accès

Au cours de l’année 2015, nous avons finaliser l’emprise au sol ainsi que le tracé des chemins d’accès, des espaces de retournement et des plateformes.

Et ce ne fut pas une mince affaire car il faut tenir compte des impacts des différentes solutions pour les riverains et les exploitants.

Finalement, après plusieurs retournement de situation, nous avons réussi à :

  • Simplifier les tracés,
  • Réduire les impacts écologiques sur les zones humides et les haies,
  • Améliorer les emprises au sol de manière à simplifier le travail des exploitants

En 2016 : le dépôt de permis de construire

Les premiers mois de l’année ont été consacrés à la rédaction du dossier de demande de permis de construire par notre partenaire P&T Technologies aidé de différents bureaux d’études suivant les thèmes abordés.
Puis l’été a été très studieux puisque nous avons relu l’intégralité du dossier afin de vérifier la validité des informations présentées et leur adéquation avec nos valeurs.

Le dossier de permis de construire est un gros dossier de plusieurs centaines de pages qui reprend les différentes études réalisées (voir ici).
La demande de permis a été déposée en préfecture le 20 septembre auprès des services concernés  (voir l’article associé).

Nous sommes maintenant en attente de la réponse mais nous sommes déjà en train d’organiser les prochaines étapes : de gros chantiers nous attendent tant juridique que technique et financier.